Après 8 mois d’absence, retour sur le Centre Anatole France pour d’émouvantes « retrouvailles » avec mes « minots » de Vitry.
Photos et tournage d’une petite vidéo sur un conte moderne.
Dans ce conte moderne ont voit que les Fées ont beaucoup évolué.
Celle-ci pousse les jeunes à la « dépense », mais les moins jeunes ne sont pas à l’abri de ses coups de baguette
Mais il parait que de nos jour les choses se périment très vite et qu’il faut « relancer la consommation ».
Alors, Bonne Fée ou Fée Carabosse ? à chacun de juger
.
La vidéo est   –>   ici.
Les photos sont dans l’abum correspondant.

Retrouvailles, suite et…fin.

A la demande de la Directrice du Centre concerné, je suis allé faire connaissance de la personne qui(semble t-il) doit prendre ma « succession » au sein de l’Atelier Vidéo.

Ravi d’apprendre que cet Atelier ne soit pas abandonné, j’ai tourné en une matinée le petit clip ci-dessus afin de lui montrer, par l’exemple, comment j’intervenais du temps où j’étais encore en « activité ».

Afin que les enfants puissent visionner la vidéo finalisée, j’avais placé un lien menant vers le présent blog sur le site que j’ai créé et entretenu pendant près de 10 ans .

Résultat, appel téléphonique de mon ex-hiérarchie (qui par ailleurs, ne m’avait donné aucun signe de vie depuis mon départ) pour m’intimer l’ordre de retirer ce lien en m’indiquant que mon statut de « retraité » ne me permettait plus ce genre d’intervention.

 

QU’ELLE SE RASSURE, cette intervention effectuée à titre bénévole (suite à la demande d’une Directrice de Centre) était PONCTUELLE et je n’avais nulle intention de « reprendre du service ». Ces « retrouvailles » avec les « Enfants de Vitry » auront donc été les premières et… les dernières.

La « bêtise » de certains « adultes » est vraiment sans limite et je retourne donc dans ma « retraite » d’où je n’aurais jamais dû sortir.

Adieu les enfants, essayez dans les années à venir d’agir avec plus de discernement et d’intelligence que les adultes d’aujourd’hui.

 

Voici les 3 lignes de texte qui ont fait l’objet du délit :

 

 

 
Publicités