Mardi 19 mai.

Comme la veille, nous voici à nouveau à Marseille pour y retrouver Sabine rencontrée sur les sentiers du Népal en Avril 1979 (notre amie Jeannine faisait également partie du voyage).

Emouvantes retrouvailles dans la maison de retraite de Sabine, qui, à 88 ans, ne pouvait plus rester dans sa maison du bld. Notre Dame.

Même si les jambes ne sont plus ce qu’elles étaient, cette authentique Marseillaise conserve une « pêche » étonnante pour son âge.

Elle nous avait fait découvrir sa ville en juillet 2003 lors d’un séjour inoubliable et depuis nous avons pour Marseille une tendresse toute particulière.

Après un repas partagé dans une résidence qui fait plus penser à un hôtel de luxe qu’à une maison de retraite, nous avons effectué notre pèlerinage à Notre Dame de la Garde que j’apercevais de ma chambre d’hôpital et à qui j’avais confié ma vieille carcasse à la veille de mon opération.

Bien que je me considère comme un non croyant, j’ai ressenti un grand moment d’émotion en déposant mes petites bougies aux pieds de la statue de la Bonne Mère.

Nous avons eu une grosse pensée pour tous ceux que nous aimons et avec qui nous aurions aimé partager ce moment d’exception.

J’espère que la protectrice des Marseillais voudra bien protéger également les « estrangers » que nous sommes (quatre pattes inclus).

La vue depuis la basilique sur la ville de Marseille est toujours aussi belle et nous n’avons pas résisté à l’envie d’appuyer à nouveau sur le bouton.

Encore une journée inoubliable sous le ciel bleu du midi.  Photos

Publicités