Au départ, nous étions allés à Fos Sur Mer pour assister aux « oursinades » et nous avons fini à Port Saint Louis du Rhône après avoir traversé la zone industrielle construite dans les années 60/70.

Cela nous est apparu à la fois spectaculaire et inquiétant.
Une telle concentration d’usines polluantes et classées SEVESO fait craindre le pire.

J’étais en plein montage de ma vidéo (que j’avais décidé d’appeler « la Damnation de Fos ») quand a eu lieu le rassemblement contre le « gaz de schiste» puis quelques jours après, se produisaient les catastrophes au Japon.

J’ai donc entièrement modifié la fin de mon film car je ne pouvais passer sous silence un tel drame qui prouve que l’on ne peut jamais prévoir l’imprévisible et que les propos rassurants volent en éclat devant la force de la nature.

Il serait temps d’effectuer les « bons choix » ce qui n’a pas toujours été fait dans les années 70.

Le gaz de schiste ou le « tout nucléaire » ne m’apparaissent pas constituer de bonnes solutions.

A force de jouer aux « apprentis sorciers », ce n’est plus seulement à la « damnation de Fos » que nous risquons d’assister, mais à la « condamnation de la Terre » toute entière.

R.N.

Publicités