-Une journée de tournage pour une heure d’images.
-Une journée de « dérushage »
-Deux jours de montage

Pour une vidéo de QUATRE MINUTES.

Il faut être un peu fou pour faire de la vidéo et j’ai eu du mal à « démarrer ».
Mais un sujet pareil méritait que je prenne « le taureau par les cornes ».

A suivre… (si j’en ai le courage) :

les courses camarguaises de l’après-midi, et la ferrade du lendemain à l’Isle.

Ce Week-end a été placé sous le signe du taureau.

Publicités