Ce diaporama nécessite JavaScript.

Toutes les tentatives de « réinsertions » de Bounty dans sa maison d’origine sont restées vaines. Dès que ses maîtres lui donnent accès à leur jardin, il revient systématiquement dans le nôtre. Comme il leur est impossible de le « séquestrer » à l’intérieur 24h/24h et que notre amour des chats nous interdit d’utiliser la manière forte pour le chasser, nous avons décidé d’un commun accord de respecter sa volonté.

Il a donc accès à notre jardin toute la journée (sauf lors des sorties de Netty où il prend sa place à l’intérieur) et la nuit il rentre s’installer sur le fauteuil de la véranda.

Avec le temps, Netty cessera peut-être de lui souffler dessus, mais pour l’instant, la co-habitation n’est pas possible. L’absence de la Petite se fait encore trop cruellement sentir.

Nous avons donc opté pour une solution médiane, avoir un chat « d’intérieur » (Netty) et un chat « de jardin » (Bounty). C’est mieux que rien en attendant des jours meilleurs.