Le thermomètre affichant 36 à 37° depuis plusieurs semaines (pour ne pas dire plusieurs mois) et notre « Parisienne » n’étant pas habituée à de telles températures, nous avons été prendre un peu de fraîcheur (22°) au sommet du Ventoux. En chemin, nous avons fait quelques arrêts photos à Saint-Pierre de Vassols, Crillon le Brave et Bedoin (photo ci-dessus)

Surnommé le Géant de Provence ou le mont Chauve, le Ventoux est le point culminant des monts de Vaucluse et le plus haut sommet de Provence. Son isolement géographique le rend visible sur de grandes distances.

Depuis 1882, on trouve au mont Ventoux un observatoire de la météorologie nationale qui a été construit selon les plans de l’ingénieur Henri Bouvier. Un émetteur de télévision, d’une puissance de 195 kW et dont le signal est si puissant qu’on peut le recevoir à 90 kilomètres à la ronde, a été construit à son sommet dans les années 1960, utilisant un pylone de 50 mètres.

Le radôme, implanté depuis 1995 sur l’arête occidentale par la direction générale de l’Aviation civile protège un radar qui assure avec dix-neuf autres stations la sécurité de l’espace aérien. (source Wikipedia)

C’est un réel plaisir que de monter au Ventoux et, personnellement, je ne m’en lasse pas. Notre « fleur provençale » qui nous accompagnait est également une passionnée du lieu qu’elle a maintes fois gravi à pied avec les randonneurs.

Encore une merveilleuse journée, en bonne compagnie, sous le ciel bleu du Vaucluse.

Les photos sont sur —►l’album Windows Live

Publicités