LJ02

Luis Felipe-Vicente Jou i Senabre, dit Louis Jou, est un peintre, graveur et typographe espagnol, né à Gracia (aujourd’hui intégré à Barcelone) le 29 mai 1881, émigré en France, mort le 2 janvier 1968.

Il devient peintre en lettres à l’âge de 16 ans. En 1906, Louis Jou part pour la France et rejoint son ami organiste Joseph Civil. Il y côtoie Guillaume Apollinaire et Francis Carco. En 1917, il rencontre André Suarès dont l’amitié durera toute sa vie.

Xylographe, graveur sur métal, Jou dessine et fond ses propres caractères. En remontant jusqu’au XVe siècle à la recherche d’un salutaire renouveau de la typographie, il a, d’instinct, rejoint la démarche intellectuelle de chercheurs qui, en Europe, dans la seconde moitié du siècle dernier, avaient ressenti la nécessité d’une réaction devant le machinisme naissant et les excès de tous ordres dans la conception du livre.

Ce catalan naturalisé Français en 1927 fut un créateur de livres dont l’influence, au terme d’une carrière exemplaire de plus d’un demi-siècle, a été l’une des plus déterminantes dans l’évolution du livre contemporain. (source wikipedia)

La Fondation Louis Jou assure par tous les moyens la défense et la diffusion de l’œuvre de Louis Jou et la sauvegarde des biens s’y rattachant.

Le Musée a été réalisé dans la Maison Jean de Brion et présente, avec les œuvres de Jou, une partie de ses collections : incunables, livres anciens, gravures de Dürer et de Goya, peintures, objets d’art, céramiques faites par Jou, ses meubles, etc. 7 salles constituent ce Musée.

En face du Musée se trouve l’atelier d’imprimerie de Jou, équipé de ses trois presses Stanhope et de tous les éléments ayant trait à l’œuvre de Jou.

Sur le chemin du retour, petit arrêt à Saint-Rémy-de-Provence pour admirer les arbres de Judée en fleurs. Même sous un ciel gris, que la Provence est belle…

ArbresDeJudee

Photos sur —►l’album Windows Live

Publicités