lumbago

Le vendredi 10 mai de l’an de grâce 2013, par un bel après-midi de printemps et alors que j’achevais une petite sieste provençale que je pensais réparatrice, une douleur violente dans le bas du dos m’a fait choir de ma couche. Devant l’impossibilité de me relever j’ai ainsi attendu à 4 pattes le retour de Marcelle qui vaquait au jardin. Me découvrant ainsi près de la gamelle des chats, elle a tout de suite compris que je ne réclamais pas du « rab de croquettes » et que cette position incongrue n’était pas volontaire. Avec bien des difficultés elle m’a aidé à remettre ma vieille carcasse en position verticale ce qui a entrainé de ma part des cris de « cochon qu’on mène à l’abattoir ». Heureusement le remplaçant de notre médecin habituel a bien voulu nous recevoir de suite. Le diagnostic fut immédiat. LUMBAGO. Résultat piqures chaque jour et immobilité obligatoire jusqu’à lundi. Je ne risque pas ainsi de rater « zoom sur… l’Isle sur Sorgue » dans le 13h de Claire Chazal de dimanche, mais les autres projets du WE tombent à l’eau.

Et dire que ma « rhino » semblait en voie d’achèvement et que le soleil était enfin revenu…

Publicités