Sortie de la journée avec MEMORI à Marseille avec au menu :

– La « Vieille Charité » en « petit train »,
– retour à pied au restaurant « Club House du Vieux Port » par le quartier du Panier
– le Fort Saint-Jean et le MUCEM

Voici donc la première partie de cette journée bien remplie : Vieille Charite

La Vieille Charité

C’est en 1640, suite à l’édit royal sur « l’enfermement des pauvres et des mendiants », que la Ville de Marseille décide la construction de la Vieille Charité, pour y accueillir les gueux. Elle désigne alors un terrain dont elle est propriétaire, situé près de la cathédrale de la Major, sur le versant nord de la Butte des Moulins. Mais le projet piétine et il faudra attendre 1670 pour que Pierre Puget,  architecte du Roi et enfant du quartier, entame une de ses plus grandes réalisations.

­­­­­­­­­­Ai­nsi, pendant plus d’un siècle, la Charité reçoit les gueux de la v­ille. Mais après la révolution, et jusqu’à la fin du XIXe siècle, elle est transformée en hospice réservé aux enfants et aux vieillards. Puis en 1905, l’armée utilise le bâtiment qui sert aussi de logement social.
Au début des années 1940, Le Corbusier remarque l’édifice et dénonce son état d’abandon. C’est en 1961 que la Ville de Marseille entreprend sa restauration. La remise en état s’achève en 1986, après 25 ans de travaux.

Aujourd’hui le Centre de la Vieille Charité abrite plusieurs structures multi-culturelles : le Musée d’Archéologie Méditerranéenne, le Musée des Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (M.A.A.O.A), des expositions temporaires et une salle de cinéma, Le Miroir. L’ensemble est géré par la Direction des musées de Marseille.  (source Marseille.fr)

Photos —►Marcelle Neukens

Photos —► Daniel Vivien

Photos

Publicités