Comme les coureurs du Tour de France, nous avons « changé de plateau » (pour les « pignons » il faudra attendre le thé à la menthe). Merci à Armand d’avoir prêté ses bras et sa camionnette.

L’ancien plateau (dont il ne restait plus grand chose) est parti à la déchetterie.

ancien plateau

et pour éviter que le nouveau subisse les attaques directes des rayons du soleil nous l’avons mis sous la vigne vierge.

table noire

Afin « d’habiller » la terrasse (qui paraissait bien vide) nous avons trouvé chez Casto une table d’appoint moins encombrante.

nouvelle table

Reste à attendre la fin de la canicule (ou le début de la nuit) pour pouvoir en profiter.

nouvelle table2

Je me suis payé un beau chapeau…

parasol

Publicités