Category: Santé


Infiltrations


lumbago

 

Mon genou droit donnant des signes de faiblesse depuis plusieurs mois (arthrose) j’ai eu droit à 3 séances d’infiltrations. La séance de ce matin a été plus délicate, car la rhumato a du toucher un vaisseau ou un nerf et indépendamment d’une légère hémorragie, j’ai salement « morflé » (contrairement aux deux fois précédentes).

Ma passion de la vidéo ne n’a pas poussé à filmer la séance, mais comme on trouve tout sur YouTube, j’ai trouvé le film correspondant (à voir de préférence APRES)

Quand j’ai posé la question de savoir quand j’allais pouvoir éventuellement repasser du mode tortue au mode lapin, la rhumato m’a clairement informé qu’il ne fallait pas s’attendre au miracle. En clair, pour la suite, adressez-vous à votre ange-gardien.

Comme il vaut mieux en rire, voici une petite « blagounette ».

Quel est le nom de l’ange-gardien des roux ?roux-rousse-publicitc3a9

Oliveur

Car l’Ange Oliveur protège les roux

842023_BB_00_FB_EPS_1000IS_140912_cj8zy_rire-istock_sn635

 

Les ennuis (re) commencent


??????????

La diarrhée qui affecte Jeffy pratiquement depuis son arrivée ne parvient pas à passer malgré 3 visites chez la véto et moult médicaments.

Depuis deux jours son état général s’est dégradé et il ne fait que dormir sur notre lit. Nous attendons des résultats d’analyses de selles en fin de semaine avant de retourner chez la véto pour des examens plus complets.

De mon côté j’ai à nouveau un début de lumbago (moins prononcé qu’en mai 2013 mais handicapant tout de même) et ma jambe droite fait toujours des siennes au bout de 10 minutes de marche. Examens divers et scanners prévus en fin de semaine.

Contrairement à Jeffy, je suis un vieux modèle et certaines pièces commencent sûrement à s’user.

Et voici donc revenu « le temps des examens »

lumbago


lsb1mypb

Habituellement, l’expression consacrée c’est… « demain, j’arrête » (la clope).

J’ai souvent pris cette décision, jamais tenue au-delà d’une journée, sauf en 2008 en profitant de la motivation de venir vivre en Provence. Hélas, un AVC et un décollement de rétine plus tard j’ai replongé en juin 2009 après plus d’un an d’efforts. (voir —►ici)

Encouragé par Mistouline, ma copine (du web) et par l’exemple du gendre d’un ami qui ont réussi grâce à la cigarette électronique, j’ai sauté sur ma monture mercredi dernier pour aller en centre ville m’offrir une « e-cig » dernier cri (qui n’a plus rien à voir avec ce qui existait en 2008).

Cig

Depuis, je n’ai plus touché à une (vraie) clope, celle de substitution me convenant très bien. Pas (ou peu) de manque, l’expérience semble positive.

Me voilà devenu « vapoteur ».

Pourvu que ça dure… et que ces (mini) efforts ne débouchent pas sur de nouvelles catastrophes.

J’aimerais tant voir grandir Jeffy.

Jeffy Garage

 

 

Le lumbago


lumbago

Le vendredi 10 mai de l’an de grâce 2013, par un bel après-midi de printemps et alors que j’achevais une petite sieste provençale que je pensais réparatrice, une douleur violente dans le bas du dos m’a fait choir de ma couche. Devant l’impossibilité de me relever j’ai ainsi attendu à 4 pattes le retour de Marcelle qui vaquait au jardin. Me découvrant ainsi près de la gamelle des chats, elle a tout de suite compris que je ne réclamais pas du « rab de croquettes » et que cette position incongrue n’était pas volontaire. Avec bien des difficultés elle m’a aidé à remettre ma vieille carcasse en position verticale ce qui a entrainé de ma part des cris de « cochon qu’on mène à l’abattoir ». Heureusement le remplaçant de notre médecin habituel a bien voulu nous recevoir de suite. Le diagnostic fut immédiat. LUMBAGO. Résultat piqures chaque jour et immobilité obligatoire jusqu’à lundi. Je ne risque pas ainsi de rater « zoom sur… l’Isle sur Sorgue » dans le 13h de Claire Chazal de dimanche, mais les autres projets du WE tombent à l’eau.

Et dire que ma « rhino » semblait en voie d’achèvement et que le soleil était enfin revenu…

Haute tension


Nous voulions profiter du ciel bleu et du soleil enfin revenus pour aller photographier la nature en automne, mais il y a quelques jours, ma T.A. jusqu’alors tout à fait normale a monté brusquement à 22 (voilà les ennuis qui reviennent)

Cela nous a valu de visiter le Service des urgences du Pôle Santé de Carpentras que nous ne connaissions pas encore.

Une prise de sang et un E.C.G. plus tard, nous savions l’origine de cette « haute tension » : une péricardite virale.

Conclusion : deux semaines minimum de repos absolu et aspirine à hautes doses.

Cela dit, c’est moins grave que si c’était sérieux, car on pouvait craindre un début d’infarctus (les symptomes sont similaires)

A défaut du spectacle de la nature en automne, voici celui de nos chats (toujours aussi charmants) sur —►l’album windows live

%d blogueurs aiment cette page :